Cette robe je l'ai commencée lors d'un atelier couture où nous avions appris à dessiner notre patron de base avec Carine.

On a passé plusieurs séances à dessiner, tester, corriger notre patron de base et j'avoue que je suis très contente de l'avoir fait. Il m'a permis de me coudre un petit débardeur l'année dernière, il me sert souvent à vérifier sur un patron existant si la coupe va me convenir ou si je dois modifier quelque chose mais il faut avouer que je ne m'en sers pas assez souvent, faute de connaissances techniques pour ajouter des détails, modifier une encolure...

Après ce  long travail, j'avais décidé de m'attaquer à un patron d'une robe Burda qui sans l'aide d'une prof me semblait insurmontable. C'était l'occasion aussi d'apprendre à me servir d'une surjeteuse pour avoir des finitions parfaites!

Deux ans après, je ne me souviens plus vraiment des difficultés rencontrées, juste que pour une robe, la jupe avait 6 pièces à découper pour la jupe puis deux pièces de devant avec fronces et une pièce dos. Je dois avouer que me lancer là-dedans était un peu un défi.

Le concept du cours qui a changé depuis je crois était d'avoir un forfait tout compris avec fil, tissu et biais. Il s'est avéré que j'avais pensé voile de coton fleuri (style liberty) pour ce genre de robe et que je me suis retrouvée avec un coton certes fleuri mais pas très souple des Coupons saint-Pierre.

Je ne suis pas absolument convaincue du tissu de cette robe mais la coupe me plait et comme le patron est découpé il se pourrait qu'il y en ait une autre...

C'est peut-être parce que ce tissu ne me plaisait pas tant que cela que j'ai laissé traîner les dernières finitions. Manuella m'a aidée à épingler l'ourlet l'année dernière mais je me faisais une montagne de ce biais d'encolure...

Sursaut de motivation dimanche dernier, envie de motifs fleuris, disponibilité pour étudier les tutoriels : ça y est, elle est finie! Et photographiée!

 

image

Modele : Robe 124 Burda avril 2014

Modifications : suppression du col et des mancherons / modification de l'encolure en V

IMG_1810

Voilà donc ce fameux tissu fleuri rehaussé d'un biais fushia à l'encolure

L'avantage d'avoir adapté mon patron grâce à mon patron de base est qu'elle est vraiment sur-mesure! (quoique j'ai dû perdre un peu de seins :-(!)

IMG_1805IMG_1806

Fermeture invisible sur le côté gauche

0149f932208ca62654abc37abe84b1eeba670c7cb8

Le modèle prévoit des fronces à la poitrine, petit détail que j'aime bien et qui ajuste bien le décolleté ;-)

01b98c4bffe648f32c8ef4d72151167e90aa781b0a

De profil, alors que mon mari mitraille et que moi ça me fait marrer!

0131db842144fb4a3c0a9a7b7d7d17ce4ca9f9cd2c

Je trouve qu'il y a encore un petit baillement à la poitrine... Qu'en pensez-vous?

01541f2aeac741d07254be5f925140b066a2f05700

Le point technique qui m'a freiné dans la finition de cette robe c'est la pose du biais sur mon encolure en V.

J'ai  suivi un tuto vidéo de Mouna très explicite que je vous conseille !

0112490179ccd0d873a531ab1d5a6f977d85be11b9

Alors que pensez-vous de cette petite robe d'été?

Une semaine sans enfants s'est terminée hier. Dimanche dernier je postais sur Instagram une to-do list couturesque un peu trop ambitieuse... J'ai cousu mais aussi fait autre chose, profité du calme, rechargé les batteries et je me suis lancée dans un bullet journal grâce aux supers articles du blog d'Un invincible été. Il est temps pour nous de partir faire un break dans notre camion jaune direction l'Aude, les Pyrénnées catalanes. 

Bel été à vous!

[C'est volontairement que je n'ai pas évoqué en début d'article l'atroce attentat de jeudi à Nice comme je n'ai pas évoqué celui de Bagdad, d'Orlando ou tant d'autres événements tragiques qui nous secouent, nous indignent, nous effraient chaque jour parce que je pense que nous avons besoin d'espaces de légèreté, de plaisirs simples pour continuer de vivre dans ce monde où certains fous sèment la terreur. J'espère que ce choix ne vous choquera pas.]